Si Commarque m’était conté
Fiche info
Si Commarque m’était conté
Chateau de Commarque vue panoramique©Philippe-Graindorge
Si Commarque m’était conté
cheval de commarque© Jac'phot
Si Commarque m’était conté
Commarque©OTLDVV
Si Commarque m’était conté
chateau de commarque ©Myriam G (5)
Si Commarque m’était conté
commarque (8)©OTLDVV
Si Commarque m’était conté
chateau de commarque ©Myriam G
Si Commarque m’était conté
chateau de commarque ©Myriam G
Si Commarque m’était conté
chateau de commarque ©Myriam G
Si Commarque m’était conté
chateau de commarque ©Myriam G
Si Commarque m’était conté
chateau de commarque ©Myriam G
Si Commarque m’était conté
chateau de commarque ©Myriam G
Si Commarque m’était conté
chateau de commarque ©Myriam G
Si Commarque m’était conté
Commarque©De Commarque
Si Commarque m’était conté
Commarque troglodyte© Jac'phot
Si Commarque m’était conté
Château-de-Commarque-2©OTLDVV
Si Commarque m’était conté
chateau de commarque ©Myriam G
En 1977, Ridley Scott tourne l’ultime duel de son film "Les Duellistes" au Château de Commarque. Site qui avait alors gardé son charme de ruines médiévales romantiques perdues dans la nature sauvage du Périgord. On peut comprendre l’émotion du réalisateur devant les atouts indéniables du décor naturel de Commarque et l’ambiance mystérieuse qui l’entoure.
Un château médiéval au milieu de nulle part

Commarque est situé dans le cadre prestigieux de la vallée de la Beune,  à Sireuil. C’est un remarquable ensemble fortifié moyenâgeux bien dissimulé dans la forêt et c’est ce qui en fait son charme. Que l’on soit amateur de vieilles pierres, passionné du Moyen Age ou tout simplement séduit par tant de mystères et de beauté, le château plaît à chacun.

Une occupation du site très ancienne

Habité depuis la préhistoire, il abrite en dessous de ses imposantes ruines une grotte qui a été fréquentée a plusieurs reprises depuis le paléolithique par des chasseurs magdaléniens. Des gravures préhistoriques très analogues à celle de l’Abri de Cap Blanc ont été découvertes en 1915. Pour des raisons de conservation elle n’est pas ouverte au public mais des photographies exposées dans une salle du donjon donnent un bel aperçu des oeuvres de cette cavité.

L’habitat préhistorique a été occupé régulièrement même au moyen âge. Au pied du château des habitats troglodytiques creusés probablement vers le IX ou X siècles donnent le point de départ de la visite.

C’est l’histoire du Périgord qui vous est contée !

Au XII° siècle le château est construit par la famille de Commarque près d’une source et donné aux Templiers. Il devient une commanderie mais avec la disparition de l’ordre, les Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem le reprennent, érigent un donjon puis revendent la forteresse au baron de Beynac. La famille de Commarque doit alors co-habiter avec une branche cadette des Beynac : 6 familles (seigneuries) vont alors posséder en commun Commarque. Ensemble, ils restent les défenseurs fidèles de la couronne de France et luttent contre les envahisseurs : les Anglais ! C’est la guerre de cent ans,  le château finira par passer sous domination anglaise pendant 6 mois. Mais après le rachat de sa liberté la famille de Commarque  chassera les Anglais du Sarladais et Pons de Commarque deviendra le plus puissant seigneur du Périgord et recevra en récompense de sa fidélité de la part de Charles VII le château de Campagne.

Au XV° et XVI° siècles, la demeure deviendra un repaire de brigands puis abandonné définitivement  au XVIII °, elle tombera en ruine un siècle plus tard.

Aujourd’hui revenu dans la famille de Commarque, le château se visite, inspire les artistes, devient un lieu de tournage. Depuis plus de quarante ans Hubert de Commarque dédie sa vie à ce site classé Monument historique et les visiteurs ne tarissent pas d’éloges devant ce fleuron de notre patrimoine périgourdin restauré avec tant d’ardeur.