Lorsque les Templiers étaient en Vallée Vézère
Fiche info
Lorsque les Templiers étaient en Vallée Vézère
Chateau de Commarque© Philippe Graindorge2
Lorsque les Templiers étaient en Vallée Vézère
Vue d'ensemble du Château de Commarque© Francis Annet
Lorsque les Templiers étaient en Vallée Vézère
Vue vallee© Laugery
Lorsque les Templiers étaient en Vallée Vézère
Croix sur la route de sergeac 061 2©Myriam G
Lorsque les Templiers étaient en Vallée Vézère
Sergeac©Myriam G
Lorsque les Templiers étaient en Vallée Vézère
Cadran solaire à Sergeac©Myriam G
Lorsque les Templiers étaient en Vallée Vézère
Portail de l'église de Sergeac©Myriam G
Lorsque les Templiers étaient en Vallée Vézère
Croix de carrefour ou hosannière de Sergeac 2013 2©Myriam G (20)
Lorsque les Templiers étaient en Vallée Vézère
Croix hosannière de Sergeac©Myriam G
La Vallée Vézère recèle au détour des routes et des chemins des édifices de toute beauté témoins d’une histoire religieuse riche et fort ancienne.
Alors que Cadouin, en Périgord pourpre, fête les 900 ans de l’Abbaye cistercienne, d’autres richesses de notre patrimoine religieux méritent le détour, arrêtons-nous sur le passage des Templiers dans notre vallée. Etablis dans tout le Sud-Ouest entre 1129 et 1312 implantant de nombreuses commanderies (à l’origine des petites exploitations agricoles) le long des voies de pèlerinage comme les chemins de Compostelle et les voies de grande circulation, ils recevaient un financement par des dons ou des legs des seigneurs des baronnies (Nontron, Sarlat

Bergerac) et les évêques de Périgueux.

 

Au cœur des légendes en forêt de la Vallée Vézère

On les imagine juchés sur leur monture, caracolant sur les chemins de la Vallée Vézère portant l’habit blanc avec la croix rouge et pourtant… de la longue histoire des Templiers, il nous reste dans les villages enchanteurs de la Vallée Vézère tel que Condat principale commanderie et chef lieu de l’Ordre de Malte en Périgord qui perpétue le souvenir des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem et des marins de Malte tandis qu’un peu plus loin Sergeac et son église fortifiée avec peut-être l’âme des Templiers. Une bulle du Pape Eugène III  datée de 1053, mentionne déjà l’existence d’une église à Sergeac, mais l’édifice actuel dédié à Saint Pantaléon date du XIIème et a certainement été construit par les chevaliers de l’Ordre du Temple. Sans aucune fioriture à l’intérieur, par son dépouillement et sa nudité, l’église de Sergeac correspond bien à l’image des moines guerriers défenseurs des lieux saints et illustre un aspect essentiel de la spiritualité au Moyen Age.  Dans le centre bourg subsiste la belle tour ronde fortifiée du château de Cramirat qui fut longtemps la résidence de la communauté des Templiers de Sergeac. La croix hosannière, à la sortie du bourg communément appelée croix des Templiers bien qu’elle soit postérieure à leur époque rappelle la mémoire de ces moines soldats disparus de façon tragique.

Le château de Commarque est aussi l’un des témoignages les plus saisissants de ce que fut la féodalité en Périgord,  Gérard de Commarque est parti aux croisades. Le château abritait une commanderie reprise par les Hospitaliers de Saint Jean jusqu’au XIIIème siècle après la disparition de l’Ordre. Ce sont les Hospitaliers qui auraient bâti l’actuel donjon avant de vendre le château à la famille de Beynac.

 

La Vallée est remplie des mystères des Templiers, leur trésor se cache peut-être parmi ces sites et ces villages…