Les églises à clocher-mur en Vallée Vézère
Fiche info
Les églises à clocher-mur en Vallée Vézère
abbaye de Saint Amand-de-Coly
Les églises à clocher-mur en Vallée Vézère
Portail-clocher de l'abbaye de Saint Amand-de-Coly
Les églises à clocher-mur en Vallée Vézère
église de Fanlac
Les églises à clocher-mur en Vallée Vézère
église de Rouffignac
Les églises à clocher-mur en Vallée Vézère
église de Thonac
Les églises à clocher-mur en Vallée Vézère
Clocher église de Thonac
Les églises à clocher-mur en Vallée Vézère
église de Mauzens et Miremont
Les églises à clocher-mur en Vallée Vézère
église de Manaurie
Les églises à clocher-mur en Vallée Vézère
église Les Eyzies-de-Tayac
Les églises à clocher-mur en Vallée Vézère
église de Fleurac
Les églises à clocher-mur en Vallée Vézère
église d'Aubas
Les églises à clocher-mur en Vallée Vézère
clocher église d'Aubas
Les églises à clocher-mur en Vallée Vézère
église de Savignac de Miremont
De beaux villages et des petites églises pimentent la découverte de notre vallée, leur charme est souvent mis en valeur dans un écrin de verdure.

L’église de Thonac

Les églises de la Vallée Vézère sont des monuments peu connus mais néanmoins attachants et très révélateurs de ce qu’a été dans les campagnes périgourdines l’architecture religieuse au Moyen Age.

Dans l’analyse de ces édifices on voit apparaître un exemple de traits communs, notamment dans la simplicité des plans de l’époque romane : nef unique prolongée souvent par une abside rectangulaire ou la présence d’une tour sur l’abside.

Les églises romanes de notre vallée ont en commun une grande simplicité de plan, d’élévation et de décor convenant à l’humilité des communautés qui les ont édifiées. La plupart sont petites et humbles hormis bien sûr Saint-Amand-de-Coly qui est un monument plus important.

Partons à la découverte de ces joyaux périgourdins qui ont un élément architectural commun : un clocher-mur.

Placé en haut ou à l’avant de l’édifice, le mur est percé d’une ou plusieurs baies destinées à accueillir une ou des cloches :

Les Farges,  Fanlac, Aubas, Thonac, Sergeac,Peyzac le Moustier, Rouffignac,Saint Cernin de Reilhac,  Mauzens et Miremont, Fleurac, Les Eyzies de Tayac, Manaurie…possèdent ce même type de construction où la cloche  équilibrée par un pesant joug en bois réalise des tours complets, développant ainsi un son très fort qui s’entend de loin.

Amoureux du Périgord et de ses vielles pierres, vous serez émerveillés par le patrimoine religieux de la Vallée Vézère

L’art roman caractérise ces lieux sacrés, les formes sont pures et parfois un peu sévères mais taillées dans un beau calcaire blond et lumineux qui est un atout de l’architecture périgourdine. L’église rurale symbolise aussi l’existence de la commune elle-même, son clocher représente le village. Le clocher mur ne correspond pas à une économie de moyens pour une population  à faible ressource mais c’est l’Occitanie tout entière qui a développé son propre style en rivalisant avec les églises à clocher tour.

 

L’art roman du Périgord, c’est l’unité dans la diversité. En parcourant les églises romanes du Périgord, on songe aux strophes de Péguy .Les alexandrins s’y déroulent avec des reprises, des répétitions, des échos d’idées, d’images et de sons. Le même thème s’y développe avec des facettes à peine différentes. Ces perpétuelles broderies seraient monotones si de savoureuses intuitions ne les illuminaient.
JEAN SECRET