La découverte de Marcel, Jacques, Simon et Georges
Fiche info
La découverte de Marcel, Jacques, Simon et Georges
BD Félix & Bigotto - Le secret des bois de Lascaux -Ed. 2012
La découverte de Marcel, Jacques, Simon et Georges
Plaque 4 inventuers de Lascaux
La découverte de Marcel, Jacques, Simon et Georges
De g. à dr.: L. Laval, M. Ravidat, J. Marsal, (G. Agniel abs.), l'Abbé Breuil
La découverte de Marcel, Jacques, Simon et Georges
Plaque inaugurée par Le Pdt de La Rép. F. Mittérand Montignac 1990
La découverte de Marcel, Jacques, Simon et Georges
Le Pdt de La Rép. F. Mittérand Montignac - Sud Ouest 1990
La découverte de Marcel, Jacques, Simon et Georges
LascauxII- gros ensemble3 ©semitour
La découverte de Marcel, Jacques, Simon et Georges
LascauxII - grand taureau4 ©semitour
La découverte de Marcel, Jacques, Simon et Georges
Lascaux ©Semitour
La découverte de Marcel, Jacques, Simon et Georges
Lascaux ©Semitour
La découverte de Marcel, Jacques, Simon et Georges
LascauxII- gros ensemble3 ©semitour
Imaginons l’éblouissement et l’émotion ressentis par les découvreurs de Lascaux, ces quatre adolescents qui allaient apporter au village de Montignac une renommée internationale

C’est au coeur du Périgord noir,  à Montignac, qu’a eu lieu une des plus grande découverte en lien avec la préhistoire

C’est le 8 septembre 1940, lors d’une balade avec son chien que, Marcel Ravidat découvre une cavité qui s’avérera par la suite être l’entrée d’une grotte. Curieux, il décide de revenir quelques jours plus tard avec l’équipement nécessaire pour s’immiscer dans ce trou. Persuadé alors, d’avoir trouvé le souterrain du château de Montignac, il ne savait pas que sa découverte allait révolutionner notre connaissance de l’art préhistorique.

Après avoir rassemblé l’équipement nécessaire pour accéder à la grotte (une lampe, un coutelas…) et prévenu quelque un de ses compagnons, Jacques MarsalGeorges Agniel et Simon Coencas. Marcel et ses compagnons partent en direction de la colline de Lascaux. Nous sommes le 12 septembre 1940. Après avoir agrandi l’accès à la grotte, il pénètrent à l’intérieur.

C’est alors qu’à la lueur d’une simple lampe à huile, les dessins de chevaux, de taureaux, de cerfs, de bouquetins… se dévoilent aux yeux de nos quatre adolescents.

Pendant plusieurs jours, les jeunes garçons décident de garder le secret et de profiter de la grotte. Mais garder pour soi une telle découverte n’est pas chose aisée. Quelques jours plus tard, ils emmènent leur instituteur, Léon Laval, un passionné de préhistoire, dans la grotte. Immédiatement, M. Laval est conscient de l’importance de cette découverte. À partir de là, tout s’enchaîne.

 

La nouvelle se répand à toute vitesse. Le 21 septembre, c’est au tour de l’Abbé H. Breuil de faire ses premiers pas dans la grotte. Il lui donne le surnom de chapelle Sixtine de la préhistoire et décide de séjourner sur place pour étudier les peintures. Les travaux réalisés par l’Abbé vont contribuer au classement de la grotte comme monument historique dès décembre 1940.

Des vestiges trouvés dans la grotte et à proximité ont été daté à 15 000 ans avant J.C. On notera entre autres de nombreux débris organiques, des morceaux de charbons de bois, des lampes à graisse, des pointes de sagaies et encore des outils en silex…

L’exceptionnel conservation de Lascaux est due à deux facteurs, premièrement, la présence d’une couche de marne imperméable dans le calcaire qui empêchait les infiltrations d’eau. Deuxièmement, le cône d’éboulis de l’entrée qui a contribué à maintenir une température et une humidité constante. Cet équilibre a malheureusement été rompu. En effet, de 1948 à 1963, des millions de visiteurs découvrent le trésor de Marcel. Le CO2 dégagé par les visiteurs permet aux algues et aux bactéries de s’emparer doucement mais surement, des parois.

Il faut prendre une décision et c’est André Malraux, ministre des affaires culturelles de l’époque qui prend les choses en main et décide le 20 mars 1963 de fermer la grotte au public. Plusieurs années seront nécessaires pour permettre d’inverser le processus de dégradation et rétablir des conditions favorables à la conservation de la grotte. Lascaux est sauvé, mais privée de son public. C’est pour pallier à cela qu’a été créé le fac-similé de Lascaux 2, une reproduction à l’identique des principales salles de la grotte originale. Lascaux 2 a été ouvert en 1983, depuis, chaque année des centaines de personnes visites ce site incontournable du Périgord.

 

Lascaux ne cessera jamais de répondre à cette attente de miracle qui est, dans l’art ou dans la passion, l’aspiration la plus profonde de la vie.
Georges Bataille