Architecture du Périgord : le pisé
Fiche info
Architecture du Périgord : le pisé
Pisé 1
Architecture du Périgord : le pisé
Pisé 2
Architecture du Périgord : le pisé
Pisé 3
Architecture du Périgord : le pisé
Pisé 4
Architecture du Périgord : le pisé
Pisé 5
Architecture du Périgord : le pisé
Pisé 6
Dans le paysage emblématique de la Vallée de la Vézère, châteaux, églises, demeures seigneuriales ou modestes maisons rurales se rencontrent à tous les détours des chemins.

Reignac-©Borderie-11bis-640x424

Œuvres de créateurs humbles et anonymes, ce sont des marques de fabrique du Périgord, arrêtons- nous sur un élément architectural commun à presque tous ces bâtiments : le pisé.

Dès le XVIIème siècle, la raréfaction du bois de construction et le coût d’édification d’un bâtiment en maçonnerie dans les régions pauvres en pierres à bâtir ont accéléré la mise au point et la diffusion de constructions en terre crue compactée qu’on appelle le pisé. Parce qu’elle nécessitait une matière première de faible coût et une main d’œuvre importante, la construction en pisé devait être réalisée avec un grand savoir faire constructif.

Le sol en pisé est typique du Périgord où les paysans ramassaient des petits cailloux en pierres de lauze (pisé) qu’ils façonnaient au marteau en forme légèrement triangulaire(en biseau). Il suffisait pour confectionner un sol robuste d’enfoncer les cailloux en pisé sur la terre battue très humidifiée selon l’effet désiré. Les cailloux au fil du temps devenaient lisses aux bords arrondis. Il est important de rappeler que chaque terre est différente et que les techniques de pisé varient.

La réalisation d’un sol ainsi habillé mobilisait tous les bras valides d’un village en raison de son énorme besoin en main d’œuvre mais avec la venue de matériaux nouveaux et la disparition du travail en commun, le savoir faire a maintenant presque entièrement disparu malgré un regain d’intérêt pour le matériau en terre au bilan écologique exceptionnel.

Un patrimoine à découvrir dans les châteaux du Périgord

En Vallée Vézère, vous pourrez apprécier la manière de bâtir d’autrefois et constater la pérennité de la construction du pisé ainsi que la réussite esthétique en visitant le Château de Commarque, le Château de Losse ou la Maison Forte de Reignac. Si vous vous promenez en forêt Barade, c’est au Château de l’Herm que vous pourrez admirer le sol en pisé de la chapelle.

Ces techniques anciennes sont des témoignages émouvants d’un temps où les constructions se faisaient avec les moyens du bord, ce que l’on trouvait au bord du chemin : le chaume, le torchis, l’ardoise, la lauze, des trésors en
somme !

 

Photos du diaporama ©Gérard Gali