Fiche info
Le site du Régourdou, au top de la colline sacrée de Lascaux à Montignac
L'entrée du Régourdou
Le site du Régourdou, au top de la colline sacrée de Lascaux à Montignac
Le site du Régourdou, au top de la colline sacrée de Lascaux à Montignac
Le site du Régourdou, au top de la colline sacrée de Lascaux à Montignac
Le site du Régourdou, au top de la colline sacrée de Lascaux à Montignac
Atelier observation des ours & dessin au Régourdou
Le site du Régourdou, au top de la colline sacrée de Lascaux à Montignac
Atelier art pariétal au Régoudou
Le site du Régourdou, au top de la colline sacrée de Lascaux à Montignac
Le site du Régourdou, au top de la colline sacrée de Lascaux à Montignac
Le gisement & musée au Régourdou
Le site du Régourdou, au top de la colline sacrée de Lascaux à Montignac
Crane d'ours au musée du Régourdou
Le site du Régourdou, au top de la colline sacrée de Lascaux à Montignac
Point de vue au Régourdou

portrait-michele-ok-p1060097

C’est pas l’homme qui prend la terre, c’est la terre qui prend l’homme

roger-constant-p1050960-e1473848234430
Nous sommes en Vallée Vézère et Le Regourdou ou devrais-je dire le « Régourd’ours » 😉 , c’est d’abord une pré-histoire d’Homme et d’Ursus arcos (ours bruns) pour devenir au fil du temps l’histoire d’un homme, Roger Constant, l’inventeur du site et d’ours.

Cet homo sapiens sapiens du XXe siècle qui plus est ancien marin a finalement jeté l’ancre à Montignac. « C’est pas l’homme qui prend la terre, c’est la terre qui prend l’homme » ;-)… Il se laisse happer par la terre mère du Régourdou qu’il fouille passionnément à coups de pelle et de pioche pendant plus de 40 ans.

1957 marque le coup de filet de sa vie, une tombe dans laquelle gisent 2 trésors archéozoologiques : les squelettes d’un Néandertal et d’un ours brun montrant ainsi l’importante place que pouvait tenir l’ursus dans la vie de l’Homme au Paléolitique … 1988, il décide de réintroduire la bête dans un parc en Périgord, au Régourdou…

Déc. 2002, Roger Constant rejoint la Grande Ours et c’est sa digne nièce, Michèle Contant qui reprend immédiatement le flambeau de cette extraordinaire expédition. Le Régourd’ours est aujourd’hui une histoire de Femme et quelle femme ! Michèle a su sauvegarder l’esprit du lieu – authentique et familial –  et s’entourer d’une sacrée équipe de guides et animateurs.

Que d’émotions d’aller au Régourdou lorsqu’on sait entre autre que l’ocre ayant servie à peindre Lascaux II provient de son gisement, que tous les trésors fossiles issus des fouilles sont visibles dans son musée et que ce même musée n’est autre que ce qui fut la maison de l’inventeur.

Que d’émotions enfin de pouvoir observer en toute sérénité le maître des lieux, l’Ours, aujourd’hui au nombre de six et d’aller s’éclater, s’exprimer avec pinceaux et palette d’ocres sur le grand mur pariétal dressé pour le plaisir de l’artiste sapiens sapiens qui sommeille en chacun de nous.